[Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Mer 30 Nov 2016 - 20:19

Marion Kremp, journaliste au Parisien relate les échanges des différents niveaux administratifs sur le sujet…

« Je suis contre ce contournement et je ferai tout pour qu'il ne se fasse pas »



Une « arnaque » selon le maire

Arnaud de Belenet, président du Val-d'Europe:

Déclaré d'utilité publique en 2007 et en 2012, inscrit au schéma directeur de la région Ile-de-France dès 1994, le barreau départemental de contournement du péage aurait dû permettre de désengorger le Val-d'Europe. Et plus particulièrement la commune de Bailly-Romainvilliers, fréquentée par les automobilistes qui veulent contourner le péage de Coutevroult. Il devait également accompagner l'urbanisation du secteur IV de Marne-la-Vallée. Une nécessité pour Arnaud de Belenet, président du Val- d'Europe, zone économique la plus dynamique de l'Hexagone, qui comptera à terme 100 000 salariés. « Personne ne peut accepter une telle arnaque, le barreau est un itinéraire domicile-travail gratuit, en outre nécessaire au développement de la Seine-et-Marne. On y renoncerait pour que l'usager qui est aussi contribuable paie 600 € d'abonnement aux actionnaires espagnols de Sanef chaque année, en plus des 18 millions de bénéfices supplémentaires de l'entreprise ? Avec le barreau, la Sanef gagnerait déjà 11 millions de plus par an, est-ce vraiment insuffisant ? » dénonce Arnaud de Belenet, par ailleurs maire de Bailly-Romainvilliers et vice-président en charge du développement économique au département. Contre l'engorgement du secteur du Val-d'Europe, le préfet de région prévoit cependant « un échangeur dans le sens province-Paris un peu plus haut sur l'A4 et un autre à Coutevroult ». Tandis que Jean-Jacques Barbaux continue d'avancer ses cartes pour un doublement en deux fois deux voies de la N 36 entre Melun et Coutevroult et la réalisation de l'échangeur n° 15 desservant l'A 4 en direction de Paris depuis la N 36.




Pour info, M. Jean-François Carenco est le :
Délégué Interministériel au projet Euro Disney en France, Préfet de la Région d'Île-de-France et Préfet de Paris

Son agenda comporte des réunions récentes avec le directeur général de la SANEF

Mercredi 7 septembre 2016
18h00 Entretien avec Lluís Deulofeu, directeur général de la Société des autoroutes du nord et de l'est de la France (SANEF)

Mardi 29 novembre 2016
17h30 Entretien avec M. Lluis Deulofeu, directeur général du groupe SANEF




La sanef dispose d'un site pour les travaux de l'A4

Le projet y est présenté comme ceci :
Les travaux de complément du diffuseur n°14 de Bailly-Romainvilliers sur l’A4 s’intègrent au programme d’aménagement global du secteur de Marne-la-Vallée.

Le diffuseur n°14 de Bailly-Romainvilliers permet actuellement tous les échanges entre l’A4 - depuis Paris et Reims - et les zones d’activités aménagées au nord de l’autoroute (Parcs Disney, Gare TGV, pôles tertiaires et centres commerciaux).

Sa future configuration doit répondre aux besoins de desserte du Parc Villages Nature en cours de construction au sud de l’A4. Les bretelles complémentaires ajoutées au diffuseur permettront aussi de rejoindre directement le ranch Davy Crockett (actuellement desservi par le diffuseur n°13 de Serris).

Le chantier d’une durée de deux ans représente un investissement de 28 M€ entièrement pris en charge par Sanef dans le cadre du plan de relance autoroutier.

TRAVAUX À RÉALISER

Les travaux à réaliser consistent à ajouter de nouvelles bretelles aux voies existantes pour :

• connecter directement Villages Nature à l’A4 (vers et en provenance de Paris)
• relier entre eux les pôles de loisirs, touristiques et de services situés au nord et au sud de l’autoroute.  

La configuration actuelle du diffuseur sera modifiée pour permettre l’intégration de trois bretelles complémentaires dont la réalisation nécessitera la construction de deux nouveaux ponts.

avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par valdeuropeen le Mer 30 Nov 2016 - 20:39

c est bizarre car il n y a pas de sortie VN ==> vers l'est. Il va falloir faire le tour du rond point du NPBC. Un beau bordel en perspective

valdeuropeen

Date d'inscription : 11/09/2014
Féminin

http://www.lemondeenphotos.com https://lemondeenphotos.smugmug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par valdeuropeen le Jeu 8 Déc 2016 - 14:27

Au conseil d'Etat

http://www.comptes-publics.fr/2016/12/08/val-d-europe-plan-de-relance-autoroutier-pietine-acquis-locaux/

valdeuropeen

Date d'inscription : 11/09/2014
Féminin

http://www.lemondeenphotos.com https://lemondeenphotos.smugmug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Sam 10 Déc 2016 - 9:19

En attendant la décision du Conseil d'Etat, un peu de lecture :

Bailly le mag n°18, édité par la marie de Bailly-Romainvilliers propose son récapitulatif du sujet.

Nous continuons le combat !:

De son côté,  l'ARAFER (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) propose la Synthèse des comptes des concessions autoroutières

Ce document complet propose un résumé des dernières évolutions législatives, comme sur le point des tarifs en contre partie de travaux d'aménagements :

Comme suite à l’accord conclu le 9 avril 2015, l’Etat et les sociétés concessionnaires ont convenu du principe d’une compensation du gel tarifaire par le biais d’une hausse tarifaire spécifique lissée sur les années 2019 à 2023. Cette hausse spécifique vient s’ajouter à la trajectoire de base prévue par les contrats (70 % de l’inflation sur les années 2019 à 2023 pour les sept sociétés concernées).

Le tableau suivant rend compte des augmentations qui auraient dû intervenir le 1er février 2015 (« hausses initialement prévues ») et de celles ressortant des avenants (celui de la SANEF) aux contrats de concession conclus en application du protocole d’accord (« hausses consenties en compensation ») en vue d’assurer la compensation du gel correspondant. La compensation du gel des tarifs, qui s’inscrit dans le cadre plus global de l’accord mentionné précédemment, fait ainsi l’objet d’une disposition spécifique dans les avenants aux contrats de concession.



La compensation du gel des tarifs en 2015, à travers une augmentation tarifaire étalée sur 5 ans et reportée au-delà de 2018, se traduit donc par une augmentation nominale des péages pour l’usager supérieure de 0,23 % à 0,82 % à la hausse initialement prévue ou, pour tenir compte des effets de base de l’indexation annuelle des tarifs sur l’inflation, de l’ordre de 0,25 à 0,9 %.
Sont retenues les hypothèses d’inflation suivantes : + 0,8 % en 2017 (calée sur l’hypothèse du PLF 2017) pour déterminer la hausse des tarifs attendue en 2018 ; +1,75 % par an au-delà

Ainsi qu'un point en chiffre sur la SANEF

Sanef : résultats financiers:


avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Ven 16 Déc 2016 - 20:28

Contournement du péage  : le bras de fer continue (Le Parisien)

Arnaud de Belenet (LR) demande au préfet de région de justifier son refus de réaliser cette voie.

Il revient à la charge. Alors que son recours contre l'Etat et la Sanef (Société des autoroutes du nord et de l'est de la France), est arrivé jusqu'au Conseil d'Etat -- qui devait rendre son avis hier -- Arnaud de Belenet (LR) invite aujourd'hui le préfet de région à expliquer son refus de créer une route contournant le péage de Coutevroult. Un aménagement prévu au Sdrif (Schéma directeur de l'Ile-de-France) depuis 1994 et déclaré d'utilité publique à maintes reprises dont l'intérêt est avant tout le désengorgement du secteur du Val d'Europe, zone la plus dynamique économiquement de l'Hexagone.

La position du représentant de l'Etat jugée peu claire

Or, dans notre édition du 30 novembre, le préfet de région, Jean-François Carenco s'est fermement déclaré contre le projet. « L'argent public n'a pas vocation à contourner le péage d'un concessionnaire de l'Etat qu'est la Sanef », affirmait-il.

Une position jusque-là peu claire, que le président du Val d'Europe n'a pas appréciée. « Ces propos tenus en dépit des procédures et engagements antérieurs de l'Etat mais aussi au mépris des Seine-et-Marnais concernés chaque jour dans leurs trajets domicile-travail par les difficultés de circulation dans cette partie du territoire francilien témoignent que pour le préfet de région les intérêts privés de la Sanef priment sur toute autre considération d'intérêt général », dénonce Arnaud de Belenet. Contactée mercredi, la préfecture de région n'a pas donné suite.
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Ven 23 Déc 2016 - 10:40

Décision du Conseil d'Etat rendue

Vu la procédure suivante ::

Par une requête, enregistrée le 15 novembre 2016 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération, demande au juge des référés du Conseil d'Etat, statuant sur le fondement de l'article L. 521-1 du code de justice administrative :

1°) de suspendre l'exécution de la décision implicite par laquelle le Premier ministre a rejeté la demande du président de la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération du 7 juillet 2016 tendant à l'abrogation de l'annexe visée à l'article 47.2 g) du cahier des charges introduit par l'avenant n° 12, approuvé par un décret en date du 21 août 2015, à la convention de concession passée entre l'Etat et la société SANEF ;

2°) d'enjoindre au Premier ministre, sous astreinte de 10 000 euros par jour de retard à compter de la date fixée par la décision à intervenir, de suspendre l'exécution de cet article 47.2 g) du cahier des charges en tant qu'il rend impossible la mise en oeuvre du projet déclaré d'utilité publique le 27 juillet 2012 ou d'enjoindre au Premier ministre de réexaminer la demande d'abrogation formulée par le président de la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération ;
3°) de mettre à la charge de l'Etat la somme de 5 000 euros au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative.


Elle soutient que :
- la condition d'urgence est remplie, dès lors que la décision implicite litigieuse, en rendant impossible la réalisation du barreau routier indispensable au désengorgement du trafic sur le territoire des communes de Bailly-Romainville, Villiers-sur-Morin et Coutrevoult préjudicie de manière grave et immédiate à l'intérêt public s'attachant à la réalisation de ce barreau routier ;
- il existe un doute sérieux quant à la légalité de la décision implicite contestée ;
- la décision litigieuse méconnaît l'opération déclarée d'utilité publique par arrêté du 27 juillet 2012 en rendant impossible la réalisation du barreau routier A4/RN36 sur le territoire de la commune de Bailly-Romainvilliers ;
- elle aboutit à une modification substantielle de la déclaration d'utilité publique du 27 juillet 2012.
Par un mémoire en défense, enregistré le 6 décembre 2016, la société SANEF conclut au rejet de la requête et à ce qu'il soit mis à la charge de la requérante la somme de 5 000 euros au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative. Elle soutient que la requête est irrecevable, que la condition d'urgence n'est pas remplie et que les moyens soulevés par la requérante ne sont pas fondés.

Par un mémoire en défense, enregistré le 6 décembre 2016, la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat conclut au rejet de la requête. Elle soutient que la requête est manifestement irrecevable, que la condition d'urgence n'est pas remplie et que les moyens soulevés par la requérante ne sont pas fondés.


Vu les autres pièces du dossier ;

Vu :
- le code de l'environnement ;
- le décret n° 2015-1046 du 21 août 2015 ;
- le code de justice administrative ;


Après avoir convoqué à une audience publique, d'une part, la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération, d'autre part, le Premier ministre, la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat et la société SANEF ;

Vu le procès-verbal de l'audience publique du 8 décembre à 10 heures au cours de laquelle ont été entendus :

- Me Bouzidi, avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de cassation, avocat de la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération ;

- les représentants de la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération ;

- les représentants de la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat ;

- Me Nicolaÿ, avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de cassation, avocat de la société SANEF ;

- les représentants de la société SANEF ;

et à l'issue de laquelle le juge des référés a clos l'instruction ;



Considérant ce qui suit :
1. Aux termes du premier alinéa de l'article L. 521-1 du code de justice administrative : " Quand une décision administrative, même de rejet, fait l'objet d'une requête en annulation ou en réformation, le juge des référés, saisi d'une demande en ce sens, peut ordonner la suspension de l'exécution de cette décision, ou de certains de ses effets, lorsque l'urgence le justifie et qu'il est fait état d'un moyen propre à créer, en l'état de l'instruction, un doute sérieux quant à la légalité de la décision ".

2. Il résulte de ces dispositions que le prononcé de la suspension d'un acte administratif est subordonné notamment à une condition d'urgence. L'urgence justifie la suspension de l'exécution d'un acte administratif lorsque celui-ci porte atteinte de manière suffisamment grave et immédiate, à un intérêt public, à la situation du requérant ou aux intérêts qu'il entend défendre. Il appartient au juge des référés d'apprécier concrètement, compte tenu des justifications fournies par le requérant, si les effets de l'acte contesté sont de nature à caractériser une urgence justifiant que, sans attendre le jugement de la requête au fond, l'exécution de la décision soit suspendue. L'urgence doit être appréciée objectivement et compte tenu de l'ensemble des circonstances de l'affaire.

3. Le président de la communauté d'agglomération du Val d'Europe agglomération a demandé au Premier ministre, par un courrier du 7 juillet 2016, d'abroger l'annexe visée au paragraphe 2, g), de l'article 47 de l'avenant n° 12 au contrat de concession conclu entre l'Etat et la société SANEF, approuvé par le décret du 21 août 2015 qui prévoit la reconfiguration de l'échangeur n° 14 de l'autoroute A4 au motif que sa mise en oeuvre rendrait impossible la réalisation de la portion du barreau routier reliant cet échangeur de l'autoroute A4 à la RN36 et du giratoire permettant le raccordement à l'échangeur qui ont été déclarés d'utilité publique par arrêté du 27 juillet 2012. La communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération demande la suspension de l'exécution de la décision implicite de rejet née du silence gardé par le Premier ministre sur cette demande.

4. Pour justifier de l'urgence à suspendre l'exécution de la décision contestée, la requérante soutient que celle-ci porterait atteinte de manière grave et immédiate à sa situation au motif qu'en faisant obstacle à la réalisation du barreau devant relier l'échangeur n°14 de l'autoroute A4 à la RN36, elle empêcherait le désengorgement du trafic routier sur la commune de Bailly-Romainvilliers.

5. Il ressort toutefois des pièces du dossier que l'avenant n° 12 du contrat de concession conclu entre l'Etat et la société SANEF en tant qu'il se rapporte à l'échangeur n° 14 de l'autoroute A4 ne constitue pas une renonciation de l'Etat à la réalisation du barreau de raccordement entre cet autoroute A4 et la RN36. D'une part, l'annexe 5 à cet avenant à laquelle renvoie l'article 47, 2, g), relatif à cet échangeur prévoit un échelonnement des travaux en deux phases. Elle précise la nature des travaux à réaliser dans le cadre de la première phase en vue de la reconfiguration de l'échangeur 14 et mentionne que la seconde phase dépendra de la réalisation du barreau de raccordement à la RN36. D'autre part, il ne peut être reproché à l'Etat de ne pas avoir pris d'engagement dans le cadre de ce contrat, qui le lie exclusivement à la SANEF, pour la réalisation du barreau de raccordement dès lors que la réalisation de celui-ci relève de la compétence du département de Seine-et-Marne. Il est donc inexact de soutenir que la reconfiguration de l'échangeur 14 de l'autoroute A4 telle qu'elle a été précisée par cet avenant reposerait sur l'hypothèse que le barreau de raccordement ne se fera pas.

6. En outre, si la requérante soutient que l'aménagement d'un bassin de rétention d'eaux pluviales sur la parcelle YA7, autorisé par un arrêté du 12 avril 2016, fait obstacle à la réalisation du barreau de raccordement, ni la conception ni la localisation du bassin ne sont fixées par le contrat de concession. Par suite, il ne ressort pas des pièces du dossier que l'avenant arrêterait le tracé de la construction de cet échangeur et la localisation des ouvrages inhérents à cette construction de telle sorte qu'ils feraient matériellement obstacle à la réalisation du barreau de raccordement à la RN36 telle qu'il a été déclaré d'utilité publique et préjudicieraient de manière grave et immédiate à sa réalisation.

7. Il résulte de tout ce qui précède qu'en l'état de l'instruction, et sans qu'il soit besoin de se prononcer sur les fins de non recevoir relatives à la recevabilité de la requête au fond, que la condition d'urgence n'est pas remplie. Par suite, la demande de suspension présentée par la communauté d'agglomération Val d'Europe agglomération doit être rejetée, y compris ses conclusions présentées au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative. Il n'y a pas lieu, dans les circonstances de l'espèce, de mettre à sa charge le versement à la société SANEF de la somme que celle-ci demande au titre des mêmes dispositions.

O R D O N N E :
------------------
Article 1er : La requête de la communauté d'agglomération du Val d'Europe agglomération est rejetée.
Article 2 : Les conclusions de la société SANEF au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative sont rejetées.
Article 3 : La présente ordonnance sera notifiée à la communauté d'agglomération du Val d'Europe agglomération, à la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat et à la société SANEF.
Copie en sera adressée pour information au Premier ministre.
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par serrissien le Jeu 29 Déc 2016 - 11:28

Il convient néanmoins de rappeler qu'il s'agit, en l'espèce, d'une décision prise dans le cadre d'une procédure de référé, qui ne préjuge en rien (surtout dans le cas d'une décision de rejet) de la décision qui sera rendue par le juge administratif sur le contentieux en cours.
Jusqu'à ce jour, les diverses décisions ne permettent pas de trancher entre les deux projets de travaux, le juge se contentant d'annuler les décisions de l'Etat ou de VEA dans la mesure où ils empêchent la réalisation du projet concurrent. Sauf à rester dans l'immobilisme, il leur faudra bien trancher à un moment donné entre ces deux projets, qui aujourd'hui respectent chacun les principes de droit.
Le juge privilégiera-t-il la contournement d'un équipement privé ou la desserte d'une destination privée ? On peut espérer que le bon sens l'emportera. Mais avec la justice française, ce n'est pas toujours le bon sens, voire le droit, qui l'emporte.
avatar
serrissien

Date d'inscription : 04/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par valdeuropeen le Ven 30 Déc 2016 - 15:49

ok. merci beaucoup pour cet éclairage.
D'ailleurs le président du SAN a répondu à une question sur Facebook concernant ce jugement.



De la justice française dans toute sa splendeur.

Je me demande si le CE va donner raison au SAN.


Dernière édition par valdeuropeen le Lun 2 Jan 2017 - 17:06, édité 1 fois

valdeuropeen

Date d'inscription : 11/09/2014
Féminin

http://www.lemondeenphotos.com https://lemondeenphotos.smugmug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par serrissien le Lun 2 Jan 2017 - 13:46

valdeuropeen soyez un peu sérieux et ne confondez pas Conseil d'Etat et Cours de Cassation.

Edit: merci de ne pas divulguer le nom de famille d'un membre sans son accord
avatar
serrissien

Date d'inscription : 04/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par valdeuropeen le Lun 2 Jan 2017 - 17:09

Oups désolé Serrissien.
j'avoue que j'avais lu l'article concernant la CC en diagonale.
Ce n'est pas pire que Coppé et ses petits pains au chocolat..

Si non, avez vous une idée de la date à laquelle toute cette situation ubuesque va se débloquer ?

valdeuropeen

Date d'inscription : 11/09/2014
Féminin

http://www.lemondeenphotos.com https://lemondeenphotos.smugmug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Lun 16 Jan 2017 - 22:27

Je n'ai pas une date de déblocage, mais on peut préciser le calendrier connu :

DU 17 JANVIER À LA MI-MAI 2017
Fermeture de la bretelle de sortie du sens Reims>Paris avec déviation vers le diffuseur n°13 de Serris.




??
Travaux sur la route de Villeneuve à Bailly-Romainvilliers

24 JUILLET 2017
Ouverture de Village Nature

DU 28 JUILLET 2016 À AOÛT 2017
Les travaux nécessitent la fermeture de la bretelle d'entrée Bailly/Parc Disney (n°14) vers A4 Strasbourg Jour et Nuit

avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Jeu 16 Fév 2017 - 21:53

Nouvelle étape le 24 mars. Pendant ce temps, quid du chemin vicinal ?

Pour rappel, des travaux doivent y être réalisés pour permettre la desserte du camping Davy Crockett, et l’accès aux Villages nature.
L'accès actuel du camping par le diffuseur de Serris à travers Villages nature devant être condamné…


Cet été, le maire avait pris un arrêté municipal pour protéger un chemin vicinal (notre photo) en bordure de la future liaison A4-RN36

(La Marne) Le bras de fer avec l'État se poursuit

Vendredi 3 février, le maire et vice-président du Conseil départemental Arnaud de Belenet a déposé une motion lors d’une réunion des conseillers départementaux pour que la liaison entre l’A4 et la RN36 puisse devenir une réalité.

(Le Parisien) Le maire continue le combat pour la liaison N 36-A4

Le 24 mars, la motion d’Arnaud de Belenet (maire LR de Bailly-Romainvilliers et président de Val-d’Europe agglomération) en faveur de cet axe de circulation sera à l’ordre du jour de la séance du conseil départemental de Seine-et-Marne. « Il s’agit de clarifier la position du département sur le sujet », indique Arnaud de Belenet.
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Jeu 2 Mar 2017 - 7:31

Sur le site de la ville de Bailly-Romainvilliers, on parle de la motion à l'ordre du jour (du 24 mars ?) au conseil départemental.

Liaison d'intérêt départemental A4-RN36

L'appel du Val d'Europe aux territoires : faire entendre la voix de la Seine-et-Marne
Arnaud de Belenet, vient d'écrire aux 510 maires et aux présidents d'intercommunalités de Seine-et-Marne pour demander à l'Etat de respecter ses engagements.
Contenu de la lettre:


Texte de la motion:




avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Jeu 30 Mar 2017 - 23:04

(Le Parisien) Bailly-Romainvilliers. Le conseil départemental dit oui au barreau A4-RN36

Si son parrainage d’Emmanuel Macron n’a pas fait que des heureux, Arnaud de Belenet a tout de même été entendu pour son barreau routier de liaison entre l’A4 et la N 36 lors de la dernière séance du conseil départemental. Sa motion a été adoptée à l’unanimité.

Depuis deux ans, le maire de Bailly-Romainvilliers réclame la construction de cet axe pour répondre au développement du secteur et désengorger son centre-ville embouteillé par les conducteurs désirant éviter le péage de Coutevroult. Dans sa délibération, le conseil départemental demande au préfet de région de « permettre la réalisation du barreau de liaison en demandant à la Société des autoroutes du nord et de l’est de la France (Sanef) les modifications nécessaires de son projet et en cédant les parcelles relatives au projet au département ».
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Mar 4 Avr 2017 - 10:32

Des nouvelles du chemin vicinal, qui n'est toujours pas déclassé.
Ce qui fait que la circulation sera dans un premier temps à sens unique...

La date d'ouverture est assez flou, d'après le communiqué cité par Tour Hebdo 'le projet Villages Nature [...] accueillera ses premiers clients le 12 août, après une "soft opening" le 24 juillet.'


Les ouvriers travaillent sur seulement la moitié du giratoire accédant à la fois à Villages Nature et à la voie d’accès au camping du ranch Davy-Crockett. LP/Guénaèle Calant

Dans un premier temps, seront ouvertes à la circulation la voie qui mènera les résidants des Villages Nature à Disneyland Paris, ainsi que la route menant les automobilistes qui viennent de Paris vers Villages Nature. Celle-ci est en grande partie avancée, même si la chaussée n’occupe pas encore toute la largeur prévue. Et pour cause, la Sanef ne peut pas « pénétrer dans les emprises d’une voie communale, qui n’a pas encore été déclassée ».


L'article du Parisien en entier

Bailly-Romainvilliers : les travaux de l’échangeur de l’A4 dans les temps :


Bailly-Romainvilliers, en mars dernier. Cette vue aérienne permet de mesurer l’avancée des travaux de l’échangeur de l’A4 qui desservira Villages Nature. Drone Presse/Photothèque Sanef

L’échangeur de Bailly-Romainvilliers sera prêt pour l’ouverture de Villages Nature, prévue fin juillet. C’est la promesse de Jérôme Wilmé, responsable d’opération à la Sanef (Société des autoroutes du nord et de l’est de la France), qui exploite l’A4 dans le cadre d’une concession de l’Etat. Depuis quelques mois, à hauteur de la sortie n°14, la Sanef aménage des bretelles de desserte du gigantesque complexe de loisirs. Une trentaine d’ouvriers travaillent sur ce chantier.

Dans un premier temps, seront ouvertes à la circulation la voie qui mènera les résidants des Villages Nature à Disneyland Paris, ainsi que la route menant les automobilistes qui viennent de Paris vers Villages Nature. Celle-ci est en grande partie avancée, même si la chaussée n’occupe pas encore toute la largeur prévue. Et pour cause, la Sanef ne peut pas « pénétrer dans les emprises d’une voie communale, qui n’a pas encore été déclassée ».

À l’origine de ce contretemps : le conflit qui oppose le conseil départemental et le maire de Bailly-Romainvilliers, d’un côté, à l’Etat et la Sanef, de l’autre, à propos du barreau routier entre l’A4 et la N36, promis au département afin de contourner le péage de Coutevroult et le centre-ville de Bailly-Romainvilliers. C’est pour cette même raison que les ouvriers travaillent sur seulement la moitié du giratoire accédant à la fois à Villages Nature et à la voie d’accès au camping du ranch Davy-Crockett.

Deux ponts sont sortis de terre : l’un au-dessus de l’autoroute, l’autre au-dessus de la bretelle de sortie vers les parcs Disneyland Paris. Ils seront raccordés en juin grâce au remblaiement de 80 000 mètres cubes de terre et de cailloux, permettant ainsi le prolongement de l’avenue Paul Séramy : à l’été 2018, les visiteurs des parcs Disneyland Paris pourront ainsi rejoindre Villages Nature. C’est aussi à ce moment-là que sera achevée la route permettant aux résidants des Villages Nature de retourner à Paris.


L’avenue Paul Séramy (au fond) sera prolongée grâce au remblaiement de 80 000 mètres cube de terre et au raccordement de deux ponts. LP/Guénaèle Calant

Jérôme Wilmé ne s’économise pas lorsqu’il raconte le chantier. Ici il explique les bassins d’écrêtement et de traitement des eaux ou les travaux d’étanchéité. Là, il évoque les zones humides ou les arbres qui n’ont pas tous été coupés. Avant d’annoncer : « Il y aura encore quelques fermetures nocturnes de la sortie n°14, afin de monter les portiques de signalisation et d’établir les marquages au sol. »



Dernière édition par guillaume.aleph le Mar 4 Avr 2017 - 13:07, édité 1 fois
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par Jeff le Mar 4 Avr 2017 - 12:55

Pourquoi je sens que ce bazar va être très fun.

Question très conne, mai du coup comment les clients des VN feront pour s'y rendre depuis le premier pôle de transport national hors-Paris qui concentre une gare RER, TGV et routière avec des lignes de bus directes vers les 2 aéroports parisiens ?

___________________________

D87Paris | Vivez vos Rêves
Il était une fois, votre séjour au Royaume des Rêves
avatar
Jeff

Date d'inscription : 10/05/2014
Masculin Localisation : Strasbourg
Age : 36

http://ed92.forumactif.org http://www.instagram.com/ed92live

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Mar 4 Avr 2017 - 13:24

Et comment se rendre au Camping Davy Crockett ?
De base, il était prévu de condamner l'ancien accès...

Extrait d'une Note de problématique, du 7 décembre à la préfecture :

3. Sur l’urgence à réaliser les travaux sur ladite voie communale :
3.1. Aujourd’hui, la date définitive d’ouverture de Village Nature est connue : le 24 juillet 2017.
Il est désormais très urgent que les travaux de voirie sur la VC5 puissent démarrer prochainement pour assurer à la fois la desserte du camping Davy Crockett 4 mois avant l’ouverture de Villages nature -
l’accès actuel du camping par le diffuseur de Serris à travers Villages nature devant être condamné - et l’accès de Villages nature.
3.2. En effet, compte-tenu des règles de sécurité applicables pour ce qui concerne notamment le
domaine public autoroutier concédé à la SANEF, l’accès à Villages nature et au camping Davy Crockett ne saurait être assuré par la voirie dans son état actuel.
Il est donc indispensable que ces travaux aient lieu dans les prochaines semaines.
À défaut, cela pourrait engendrer un report de la date de l’ouverture de Villages nature et poserait des difficultés importantes pour la desserte du camping Davy Crockett. Or, cela est inconcevable [...]
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par valdeuropeen le Mar 4 Avr 2017 - 15:10

Pas de barreau, pas de déclassement !

Les problèmes d’accès à VN ne sont pas le souci 1er des habitants: On s’en fout royalement. Que ce soit le bazar me fait jouir. L’État se rendra compte de sa connerie (il n’y a que comme ça qu’ils comprennent).

La bretelle de sortie pour le ranch est saturée matin et soir avec des débordements sur l’autoroute... et l’état ne fait rien.
Bailly est asphyxié par les bouchons à cause de la SANEF... et l’état les protège.
L’accès au centre commercial est saturé, car la route n’est pas doublée... et l’état ne fait rien.

Alors vous comprendrez facilement que l’accès à VN... ON S’EN FOUT. On paye des impôts, on nous vend une qualité de vie (ce qui est le cas) sauf que les infrastructures routières ne suivent pas.

Ce dont je rêve : un accès à VN saturé qui empêcherait les clients de Disney de se rendre aux parcs avec des bouchons monstres sur l’A4 !!!

Signé : Un habitant

La balle est dans le camp de l’État et de la SANEF.

Tous derrière les 5 élus du Val d’Europe et de son président.

valdeuropeen

Date d'inscription : 11/09/2014
Féminin

http://www.lemondeenphotos.com https://lemondeenphotos.smugmug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Mer 19 Avr 2017 - 10:05

Ça bouge du côté de la voie communale n°5…

Un arrêté prefectoral transfère la gestion de façon temporaire à l'Etat le temps de la réalisation des travaux (requalification de la voie pour permettre à des véhicules de se croiser, et reconstituer une liaison douce), et ce à compter du 13 avril.

Les rappels de la situation sont assez critiques :

Considérant que le refus du maire de Bailly-Romainvilliers de procéder au déclassement de ladite voie risque de retarder fortement la réalisation du projet déclaré d'utilité publique voire d'en empêcher son ouverture à la date actuellement fixée;

Verra-t-on un nouveau rebondissement dans les deux prochains mois? La période de recours est ouverte.
Et surtout, quand ouvrira les Villages Nature ? Les trois grandes prochaines dates connues à ce jour :
-réception des travaux le 30 juin
-"soft opening" le 24 juillet
-premiers clients le 12 août
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Mar 2 Mai 2017 - 13:09

Pour le Davy Crockett, prenez donc la nouvelle voie (encore en travaux...) !
A 50km/h, vous pourrez regarder les travaux de plus près...

Bailly-Romainvilliers. Deux nouvelles bretelles en service sur l’échangeur n°14 (Le Parisien)



Les automobilistes qui empruntent régulièrement l’échangeur n°14, situé à hauteur de Bailly-Romainvilliers, sur l’autoroute A4,vont être surpris à partir de ce mardi. En effet, la Sanef (Société des autoroutes du nord et de l’est de la France), qui procède depuis des mois à des travaux sur ce diffuseur, va mettre en service deux nouvelles bretelles.

Attention toutefois : la vitesse sera limitée à 50 km/heure sur ces voies rétrécies. Et pour cause : les ouvriers continuent d’y travailler. Ce chantier a été lancé en vue de l’ouverture du complexe de loisirs Villages Nature, prévue fin juillet.
Raison de la mise en circulation anticipée de ces bretelles : la société Euro Disney prévoit la modification des accès au ranch Davy Crockett, habituellement raccordé par le diffuseur n°13. Les clients seront donc dirigés vers la sortie n°14 de Bailly-Romainvilliers, à partir de mardi. Seront donc ouvertes la bretelle de sortie A4 Paris vers Villages Nature (et donc le Ranch) et la bretelle qui permet de rejoindre les parcs Disney et Bailly-Romainvilliers depuis Villages Nature et le Ranch.
avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par guillaume.aleph le Sam 17 Juin 2017 - 22:10

Un calendrier assez "tendu", avant la future ouverture des Villages Nature.

Le 16 juin, ouverture de "La bretelle qui permettra de rejoindre Bailly-Romainvilliers et Disneyland Paris depuis les Villages Nature (en haut à droite) et celle qui doit desservir les Villages Nature depuis Paris (en bas à gauche)", ( Article du Parisien)


Le 2 juillet, grand rassemblement en faveur du barreau A4-RN36 qui se tiendra le dimanche 2 juillet prochain à 15h devant le parc des Mûrons à Bailly-Romainvilliers.

Arnaud de Belenet, Maire de Bailly-Romainvilliers et Président de Val d'Europe agglomération, précise sur le site de la ville sa détermination, et l'écoute du nouveau gouvernement.

Avec notre Député, Franck Riester, nous avons sollicité le nouveau Premier ministre, Monsieur Édouard Philippe.
Celui-ci m'a écrit le 23 mai dernier pour m'informer que les services de l'État étudiaient la situation afin de trouver une solution dans les meilleurs délais.


Courrier du Premier ministre, Monsieur Édouard Philippe.:

avatar
guillaume.aleph
ED92Team

Date d'inscription : 09/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par valdeuropeen le Sam 17 Juin 2017 - 22:22

Alors,
avec tout le respect que je dois au maire de Bailly, je doute qu'une réunion loin du problème résolve le problème.
Je crois très sincèrement, qu'il serait plus judicieux de bloquer le péage et la bretelle d'accès à 8h du matin. Là avec une autoroute saturée, des guests énervés, des automobilistes qui ne peuvent pas passer, les médias arriveront et relayeront ce scandale !!! et disney prendra enfin la mesure du problème (car même si ils ne peuvent rien faire, ils peuvent au moins nous appuyer)

Mais ce n'est pas une réunion barbecue qui va permettre de faire bouger les choses.

valdeuropeen

Date d'inscription : 11/09/2014
Féminin

http://www.lemondeenphotos.com https://lemondeenphotos.smugmug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Villages Nature]Le barreau A4-RN36 aux oubliettes ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum